vendredi 17 juillet 2009

L'écriture du poids

Dans mon dernier billet, je fustigeais de façon allusive et sans aucune colère, croyez-moi, l'habitude de quelques journalistes (et je nommais en référence l'un des plus honnêtes) à estimer la publication d'un journal intime selon les critères habituels de la réception littéraire : puisque le journal intime est un écrit atypique et historique, il semble facile de définir son intérêt par son côté pittoresque : la personnalité attachante du scripteur, une personnalité originale, assez excitante pour ne pas décourager le lecteur... [Lire la suite]

dimanche 5 juillet 2009

Le diariste Valéry Larbaud méritait mieux qu'un Assouline sans inspiration

Dans un style confus qui ne lui est pas habituel, Pierre Assouline, sur son blog (La République des Livres), tente de trouver intéressante la publication chez Gallimard du Journal de Valéry Larbaud (1881 - 1957). Je dis bien "tente", car il semble que les étranges circonvolutions critiques qui fleurissent dans ce billet (3 juillet 2009) pourraient aisément dissuader tout amateur de littérature personnelle de pousser la porte de son libraire pour demander le dit ouvrage.Je juge en effet de manière sévère le mépris qui se sent... [Lire la suite]
Posté par philippe amen à 14:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,